À la une Agenda Qui sommes nous Nous contacter
 
Autres informations  >  Mediathèque  >  À la une  >  Détail
 
 
Riva y García cherche 38 millions de plus pour le fonds de capital-risque du Maghreb
 
 21/10/2008 , VMT
 
 

Les responsables du fonds de capital-risque Mediterrània sont partis à la recherche de 38 millions d’euros, qui s’ajouteraient aux 63 millions dont dispose déjà le véhicule d’investissement dirigé par la Généralité à travers l’Institut Català de Finances (ICF).

En collaboration avec l’agence de crédit du Govern, l’Institut de Crédit Officiel (ICO), la Banque Européenne d’Investissements (BEI), Criteria, Caixa Catalunya, Gas Natural, Repsol et Telefónica participent au fonds. Les actionnaires publics contrôlent chacun 24,2% de l’ensemble et les privés se répartissent les 27,4% restants. Avec la nouvelle injection, Mediterrània atteindrait un patrimoine de cent millions d’euros.

Le segment national serait couvert par des family offices et des institutions financières espagnoles. En ce qui concerne l’international, l’équipe de Riva y García pense, notamment, à des investisseurs du Golfe Persique et à des établissements financiers du Maghreb. « Dans le Golfe Persique, il existe des ressources et un intérêt pour l’investissement dans la zone », indique M. Alsina. Dans le cas des pays du Maghreb, l’argent proviendrait principalement de banques et de compagnies d’assurance du Maroc.

Riva y García prévoit que douze nouveaux partenaires au maximum entrent dans le fonds, qui élèveront à vingt le nombre de membres. Selon le calendrier du groupe financier, les 38 millions devraient être engagés au mois d’avril de l’année prochaine.

Mediterrània a déjà entamé sa première opération au Maghreb. Le fonds est entré dans un consortium qui présente une offre pour une licence de télévision privée au Maroc. Ses partenaires dans le cadre de ce projet sont l’entreprise technologique allemande catalane Bestv Labs et le conglomérat marocain Finance.com. Le conseil audiovisuel du pays, qui pilote le processus d’appel d’offres pour l’attribution des nouvelles licences, a décidé de prolonger jusqu’au 27 octobre le délai de présentation des offres, dont l’échéance était à l’origine prévue le 13 octobre dernier.

Les gestionnaires du fonds sont en train de négocier trois autres projets d’investissement : l’un dans le secteur agroalimentaire tunisien, un autre dans les biens de consommation en Algérie, et le troisième dans le secteur naval au Maroc.

La majeure partie des initiatives étudiées par Mediterrània concerne des entreprises maghrébines, mais il existe également des projets d’entreprises catalanes et espagnoles.

 

 
 
Plan du site Mentions légales Privacité