À la une Agenda Qui sommes nous Nous contacter
 
Autres informations  >  Mediathèque  >  À la une  >  Détail
 
 
Un fonds d’entreprises espagnoles présente une offre pour la télévision marocaine
 
 08/10/2008    VMT
 
 

Mediterrà nia, un fonds de capital-risque espagnol créé pour canaliser les investissements vers le Maghreb, désire se lancer dans la première licence de télévision privée au Maroc, selon les informations publiées par le quotidien « Expansión »

La gestion de Mediterrà nia est assurée par le groupe financier Riva y García, qui dispose de locaux à Casablanca et à Alger pour la recherche d’opportunités d’investissement au Maroc, en Algérie et en Tunisie.

Mediterrà nia est l’un des associés du consortium La 3 (la marque de la chaîne), qui présentera une offre dans le cadre de l’appel d’offres lancé par le Conseil audiovisuel du Maroc, dont le délai de présentation des offres prendra fin le 13 octobre prochain. Cette convocation est un « symbole de l’ouverture du pays », selon Borja García-Nieto, le président de Riva y García. « L’appel d’offres est une phase supplémentaire du processus de démocratisation de l’espace audiovisuel marocain », selon Albert Alsina, le responsable du fonds.

Mediterrà nia détient 27% de La 3. Il est accompagné de l’un des plus importants conglomérats marocains : Finance.com, contrôlé par Othman Benjelloun, et englobe des activités telles que BMCE Bank. Finance.com participe dans le consortium à hauteur de près de 50% à travers ATcom, la maison-mère de sa division audiovisuelle, et Sigma Technologies, leader local en matière de production de contenus pour la TV. Le quatrième associé, avec plus de 20%, est Bestv Labs, une entreprise dans laquelle détiennent des participations les associés de l’entreprise espagnole Adecq Digital, qui propose des services technologiques à des chaînes de TV et appartient à ses fondateurs, Guiseppe Flores, André Vanyi-Robin, et Caja Navarra.

Le Maroc, qui dispose de deux chaînes publiques, a lancé un appel d’offres pour deux licences de TV numérique, pour lesquelles s’affrontent six autres groupes, des entreprises de communication et des groupes d’entreprises, tous locaux.

Selon M. García-Nieto, l’offre de La 3 consiste en une télévision généraliste, « basée sur le divertissement et les contenus locaux, et avec un respect maximal de la culture du pays et de la religion ».

 
 
Plan du site Mentions légales Privacité